Vue du château de Marli du coté du petit parterre


[Après 1738]

Le dessinateur et graveur Jacques Rigaud (1680-1754) a livré six vues de Marly datant du règne de Louis XV.

Sur cette vue du Petit Parterre, qui représente la partie sud des jardins, différents éléments sont identifiables.

Au pied du pavillon royal, quatre parterres de fleurs ont été installés depuis le début du XVIIIe siècle. La Rivière, cascade somptueuse aux 52 marches de marbre blanc, rouge et vert datant de 1697 est détruite en 1728. Elle est remplacée par le « Tapis Vert », un long ruban de gazon. Seule est épargnée la partie basse de la cascade parfois nommée « Fer à cheval », couronnée depuis 1738 par le groupe La Jonction des deux mers, de Guillaume Coustou, visible sur l’estampe.

Dans le pavillon royal, des entresols sont aménagés au-dessus du rez-de-chaussée et des fenêtres ovales percées. On les distingue parfaitement sur l’estampe.

Ces vues, qui célèbrent la richesse des bâtiments, des jardins et fontaines se veulent les plus exactes et les plus objectives possible et respectent les lois mathématiques de la perspective.

Estampe colorée, eau-forte et burin, rehauts de gouache

Découvrez d'autres collections


Ce plat est issu des fouilles archéologiques menées dans le parc. Son décor nous dévoile les goûts de l'époque.
Cette gravure présente une vue panoramique de la machine de Marly et de ses installations qui permettent de comprendre le fonctionnement de ce gigantesque mécanisme.
Un dessin qui représente Marly, ses jardins et sa sculpture dont furent tirées de nombreuses estampes.